• Choisir le PSNM pour son programme d’Éducation internationale
  • Collège privé pour filles à Montréal

Choisir le PSNM

Pourquoi choisir le Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie ?

Pour de multiples raisons, toutes aussi personnelles les unes que les autres, car chaque personne est unique !

  • Choisir le PSNM… pour son enseignement de haut niveau.
  • Choisir le PSNM… pour l’expertise développée depuis plus de 100 ans dans l’éducation des jeunes filles.
  • Choisir le PSNM… pour la qualité de la formation intégrale offerte, tant au plan intellectuel, personnel, spirituel que social.
  • Choisir le PSNM… pour les 25 équipes sportives performantes dans des installations modernes.
  • Choisir le PSNM… pour la qualité et l’humanité des enseignants.
  • Choisir le PSNM… pour son programme d’Éducation internationale du Baccalauréat international. 
  • Choisir le PSNM… pour l’encadrement et le soutien personnalisés offerts à chaque élève.
  • Choisir le PSNM… pour la résidence scolaire.
  • Choisir le PSNM… pour la panoplie d’activités parascolaires offertes.
  • Choisir le PSNM… pour son profil Musique-études en partenariat avec l’École de musique Vincent-d’Indy.
  • Choisir le PSNM… pour son profil Danse-études en partenariat avec l’École supérieure de ballet du Québec.
  • Choisir le PSNM… pour son site enchanteur, au pied du Mont-Royal.
  • Choisir le PSNM… pour la saine rigueur exigée qui permet à chaque élève de s’épanouir et d’aller plus loin.

 

Nos valeurs et nos convictions

Le sens du partage, le souci des autres, la conscience des inégalités sociales, tout cela fait partie du bagage que nous transmettons à nos élèves. Nous insistons pour qu'elles développent leur sens des responsabilités. Et si à cet âge, elles ont besoin de balises claires, nous savons que c'est par l'expérimentation qu'elles apprennent à se connaître et à prendre confiance en elles.

Les élèves apprennent l'importance de l'effort et de la rigueur intellectuelle. Elles savent à quel point la pensée unique peut être nuisible à une société et que vivre à l'échelle planétaire demande une grande ouverture d'esprit. Devenir citoyenne du monde ne s'apprend pas en un mois, ni même en un an. C'est au jour le jour qu'on apprend à le devenir.