Nettoyage du ruisseau Bouchard

Développement durable

958.4 kg de déchets retirés des berges d’un ruisseau grâce aux élèves du PSNM

Le 18 mai dernier, 220 élèves de 5e secondaire du PSNM se sont rendues dans la zone industrielle de la ville de Dorval afin de participer au nettoyage du ruisseau Bouchard, l’un des rares ruisseaux de l’île de Montréal qui n’est pas canalisé.

Une activité qui fait une différence

Cette opération de nettoyage, initiée par l’exploratrice et cinéaste sous-marine Nathalie Lasselin, s'inscrivait dans le cadre de la nouvelle campagne du Groupe de Recommandations et d’Actions pour un Meilleur Environnement (GRAME), Allô Ruisseaux, en collaboration avec l’organisme Mission 1000 Tonnes et la Ville de Dorval.

« Dans le cadre de notre projet Allô Ruisseaux, nous souhaitons améliorer la qualité des cours d'eau et des eaux souterraines de l'Ouest-de-l'Île de Montréal principalement par l’entremise d’opérations de nettoyage ainsi que de plantation de végétation indigène aux abords des ruisseaux et dans leurs bassins versants. »  - GRAME

La genèse de la collaboration avec le PSNM

Ayant parcouru plus de 60 pays et exploré les fonds sous-marins d’une multitude de lieux sur la planète, Mme Lasselin a réalisé une plongée d’un bout à l’autre de l’île de Montréal en 2019. Dès lors, elle a souhaité mettre en place des projets de sensibilisation et de conscientisation qui mèneraient à des résultats concrets pour améliorer la qualité de l’eau du fleuve et de ses affluents, cette même eau qui coule dans les robinets des Québécois.

Conférencière très active, elle a été invitée au PSNM pour parler de ses explorations et de ses découvertes aux élèves. En discutant avec l’équipe-école, l’idée d’impliquer des élèves dans une activité de nettoyage de cours d’eau sur l’île de Montréal a germé. Si la pandémie a ralenti le projet, l’opération aura finalement pu se faire au printemps 2022 avec la collaboration du GRAME.

Jour J : le nettoyage du ruisseau Bouchard

Avec une organisation et une logistique bien rodée, le GRAME et l’équipe de Nathalie Lasselin attendaient nos 220 élèves sous le soleil, le mercredi 18 mai, aux abords du ruisseau Bouchard dont les eaux troubles laissaient peu de doute sur sa qualité. Un représentant de l’organisme Mission 1000 tonnes était présent pour prêter des pinces, des gants et des seaux à toutes les élèves.

Après avoir reçu les consignes d’usage, carte en main, les élèves se sont dispersées sur près de 2 km le long du cours d’eau afin d’entamer le nettoyage. Pneus, plaques de métal, papiers, tiges de bois, bouts de verre, cadres de fenêtres ou morceaux de climatiseurs se sont rapidement empilés. Les élèves ont été choquées par la quantité et la variété de détritus trouvés aux abords du cours d’eau. Elles ont rempli des chaudières de déchets à la chaine pendant près de 3 heures, éberluées par ce qu’elles trouvaient.

« Je pensais que nos seaux n’allaient être remplis qu’une fois, là on a fait trois allers-retours et on n’a pas fini. » s'est exclamée une élève en pleine action.

Les élèves ont constaté, malgré la pollution, qu’il s’agissait d’un milieu qui abritait différentes espèces d’oiseaux et d’animaux. Elles ont pris conscience de la fragilité de la vie aquatique dans le cours d’eau.

Cette activité de nettoyage a ainsi fait réaliser aux élèves, concrètement, l’importance de l’engagement de chacun, que ce soit les individus ou les industries. « Si tout le monde s’y mettait, c’est incroyable la différence que cela pourrait faire. » une autre jeune fille.

Cette opération de grande envergure s’inscrivait dans le cadre des projets Action durable de l’école. Les élèves de 5e secondaire, sous la coordination de l’enseignante Isabelle Rainville, titulaire de niveau, avaient choisi de poser une action en lien avec «la vie aquatique», l’un des 17 principaux objectifs de développement durable énoncés par l’ONU. Elles peuvent dire mission accomplie pour cette fois… jusqu’au prochain nettoyage!

Pour en savoir plus sur ce projet :

Le développement durable est au cœur des valeurs du PSNM depuis plusieurs années et diverses actions concrètes ont déjà été mises en place.